Agenda

avr
30
sam
2016
9 h 00 min ASSEMBLEE GENERALE FNE 13 @ ECOMUSEE DE LA FORET CHEMIN DE ROMAN
ASSEMBLEE GENERALE FNE 13 @ ECOMUSEE DE LA FORET CHEMIN DE ROMAN
avr 30 @ 9 h 00 min – 16 h 15 min
ASSEMBLEE GENERALE FNE 13   ECOMUSEE DE LA FORET    GARDANNE    
mai
17
mar
2016
18 h 30 min ASSEMBLEE GENERALE 2016 @ SALLE JEAN BOURDE
ASSEMBLEE GENERALE 2016 @ SALLE JEAN BOURDE
mai 17 @ 18 h 30 min – 23 h 00 min
    Le Conseil d’Administration vous convie à l’Assemblée Générale Ordinaire                                     Mardi 17 mai 2016 à 18 H 30                          [...]
18 h 30 min ASSEMBLEE GENERALE DE L’ASSOCIAT... @ SALLE JEAN BOURDE
ASSEMBLEE GENERALE DE L’ASSOCIAT... @ SALLE JEAN BOURDE
mai 17 @ 18 h 30 min – 23 h 00 min
  Le Conseil d’Administration vous convie à l’Assemblée Générale Ordinaire                                    Mardi 17 mai 2016 à 18 H 30                            [...]

Parutions articles

avril 2016
L Ma Me J V S D
« mar    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

PROGRAMME ANNUEL D’ACTIVITE 2016

 

 

LES ACTIVITES DE L’ASSOCIATION PREVUES EN 2016 :

 

            

1 ATELIER URBANISME :    

 

 

                                                               ZAC DE L’HERITIERE :

 

L’année 2016 sera consacrée à la poursuite de la conception d’un nouveau projet correspondant à l’expression de besoins des habitants de Ventabren dans le cadre d’un travail au sein de la Commission Extra-Municipale sur l’Héritière.

 

 

Le travail de la Commission Extra-Municipale sur l’Héritière :

 

 

                        LES REUNIONS PREMIER TRIMESTRE 2016 :

 

                                  28 janvier 2016

 

                                   11 février 2016

 

 

Nous voulons que la ZAC de l’Héritière soit une référence en Pays d’Aix et en Région PACA.

 

 

2 ATELIER ENERGIE :          

 

Le projet « SOLARIS »

 

Appliquer la Transition Energétique à Ventabren. 

 

Le Conseil Régional a défini les axes de stratégie pour la Région PACA. Toutes les régions ont fait de même.

Le gouvernement a proposé une loi qui a été votée en août 2015.

Agir dans la droite ligne de pensée du projet SOLARIS de parc photovoltaïque proposé en 2008 par l’association Ventabren Demain ( voir blog / Grands Thèmes / Parc Photovoltaïque ) qui comprenait déjà les notions de mix énergétique et de financement participatif ainsi que le concept d’indépendance et d’autonomie énergétique maintenant unanimement reconnu.              L’action conjointe de notre Association et du SIDP a permis de converger vers un site satisfaisant tous les critères : Château Blanc, 50 hectares entre A8 et TGV.

Cet emplacement idéal permet de poursuivre le projet en définissant le mix énergétique le plus approprié pour Ventabren.

Une étude permettrait de choisir entre photovoltaïque + éolien ou photovoltaïque + bois énergie ou autre.

Beaucoup d’éléments positifs existent d’ores et déjà.

L’Association Ventabren Demain se propose de créer la structure d’accueil permettant, sous une forme juridique appropriée, de les assembler afin d’aboutir à un projet cohérent pour notre village : SOLARIS 2016. 

 

Projet réunissant :

 

                       – La municipalité

                        – Un opérateur spécialiste et reconnu dans la mise en place de mix énergétiques basés sur les Energies Renouvelables.

                       – Les habitants de Ventabren désireux de vivre ce projet citoyen qui assurera l’avenir énergétique de notre village en se joignant au fonds d’investissement participatif associé.

                       – Les Associations de Ventabren.

                       – Les acteurs socio-économiques locaux ( entreprises, artisans, acteurs du domaine social, de la santé… )

                       – Les organismes publics ou para publics, les établissements publics de coopération.

 

Dans le cadre de la Transition Energétique, le Conseil Régional est très intéressé par les projets de cette sorte et il est prêt à les aider sur plusieurs plans et en particulier sur ceux de l’organisation et du financement.

 

Nous nous appuierons sur l’expertise et sur l’expérience de l’Association Energie Partagée avec laquelle nous comptons engager un partenariat.

Un travail commun a déjà commencé.

 

Certes le projet était beaucoup plus rentable en 2008. Mais il le demeure.

Ventabren ne doit pas laisser passer sa chance une seconde fois !

 

 

La Transition Energétique : Demain, c’est Aujourd’hui !

 

( formule extraite de la synthèse des travaux du débat national sur la transition énergétique de la France du 18 juillet 2013 ).

 

 

Ventabren doit prendre le train de la Transition Energétique.

 

L’année 2016 sera consacrée à la conception d’un projet permettant de réaliser la Transition Energétique à Ventabren dans le cadre d’un travail au sein de la Commission Extra-Municipale sur l’Energie.

 

Le travail de la Commission Extra-Municipale sur l’Energie :

 

 

            LES REUNIONS PREMIER TRIMESTRE 2016 :

 

                       3 février 2016

                      

                       30 mars 2016

 

 

3 ATELIERS DU VENT :                  

 

 

           À la découverte d’un village et de son histoire

                                               VENTABREN

                          un ouvrage écrit par Marie-Nicole

 

À une dizaine de kilomètres à l’ouest d’Aix-en-Provence, Ventabren compte parmi les plus jolis sites des Bouches-du-Rhône. Juché sur son piton que couronnent les ruines d’un château qui fut jadis construit par l’illustre Maison des Baux avant de devenir propriété de la Reine Jeanne, face au Pilon du Roi et à la Sainte-Victoire et dominant la vallée de l’Arc, le vieux village témoigne d’une histoire et d’un patrimoine méconnus qui n’ont pas encore fait l’objet d’une véritable publication, complète et en couleur en dehors du livre d’Évelyne Durin « Ventabren autrefois », présenté à partir de photographies et cartes postales anciennes. Un beau livre, bien détaillé sur l’histoire et les rues mais qui s’adresse avant tout aux Ventabrennais curieux de se rappeler le village de leur enfance pour les plus anciens, ou, pour les plus jeunes, de découvrir le visage d’antan de leur lieu de vie actuelle. Dans le panel des monographies consacrées aux autres villages du département, le manque se ressent à présent d’un ouvrage maniable et moderne faisant la promotion de Ventabren, un atout de charme de notre région, s’adressant certes aux Ventabrennais mais plus particulièrement aux visiteurs de l’extérieur, afin de leur donner l’envie d’un détour-découverte : un guide illustré qui offrirait une promenade dans le temps et dans l’espace du village et de son terroir.

L’auteur du futur ouvrage est une conférencière du patrimoine, guide interprète, agréée par le Ministère de la Culture et de la Communication, présidente et fondatrice de l’association Aix, Culture et Patrimoine qui a déjà publié plusieurs ouvrages (Aix, Arles, Marseille, Salon-de-Provence et son terroir) chez Édisud dans la collection « À la découverte d’une ville et de son histoire » et qui a dirigé une balade littéraire dans les Bouches-du-Rhône aux éditions Alexandrines « Balade en Provence, sur les pas des écrivains ». Elle collabore également à la revue « Grande Provence » qui présente des articles de fond sur la région PACA dans les domaines de la culture, du patrimoine, de l’actualité, des légendes, de la gastronomie et des savoir-faire.

Ce guide en trois parties (environ 70 pages) proposera une première partie sur l’histoire et en seconde partie, une visite guidée dans les rues du village. En troisième partie, il mettra en lien les villages des alentours (Velaux, Coudoux, La Fare les Oliviers, Éguilles) de façon à en faire un véritable outil promotionnel sur tout ce secteur ouest de la Communauté du Pays d’Aix.

Il sera vendu en librairie dans tout le département mais également dans les points presse des villages, dans les offices de tourisme et le cas échéant dans les boutiques de certains musées. L’édition d’une version en langue anglaise optimiserait le projet.

          

 

Pour 2016, nous proposons également quelques autres pistes à suivre, si la disponibilité des uns et des autres le permet :

Par exemple afin de sauvegarder notre patrimoine :

           

                       Faire revivre le Moulin de Ventabren.

 

Que ses ailes tournent au gré des vents qui soufflent à Ventabren !

 

4 LE TRAVAIL ASSOCIATIF :

 

4.1        LES FORMATIONS avec ENERGIE PARTAGEE

sur les projets participatifs et citoyens :

10 mars 2016 : La communication

 

4.2          LES REUNIONS TECHNIQUES :

 

14 janvier 2016 : ADEME, LOGIREM, SOLARSEYNE à Trets

Réunion sur site : réalisation solaire thermique avec réseau de chaleur.

17 février et 30 mars 2016 : Solairedirect – Rousset – Ventabren

3 mars 2016 : Club Entrepreneurs GRECO

22 mars 2016 : Quadran – Les Angles

Rencontres avec La Chevrière et la Bergère de Ventabren ainsi qu’avec un Apiculteur.

Entretien avec Cyril COULARD, Docteur en Pharmacie et Gérant de l’Herboristerie du Père Blaize à Marseille.

 

4.3            LES VISITES :

17 mars 2016 : Visite du Parc Photovoltaïque de Puyloubier et déjeuner à La Popote de la Légion Etrangère.

 

 

Le Président de VENTABREN DEMAIN

 

                                   William VITTE

RAPPORT ANNUEL D’ACTIVITE 2015

                                                                                

LES ACTIVITES DE L’ASSOCIATION EN 2015 :

 

            

1 ATELIER URBANISME :    

 

L’Atelier Urbanisme est piloté par Gilles BESSON, Urbaniste et Architecte DPLG.

ZAC DE L’HERITIERE :

 

–  Retour en Arrière :

Lors du dernier Conseil Municipal de la mandature, le mercredi 22 janvier 2014, le Maire a fait voter l’annulation de la modification du Plan Local d’Urbanisme ( PLU ).

Comme demandé par le Tribunal Administratif suite à son jugement du 21 novembre 2013 donnant ainsi gain de cause à l’Association VENTABREN DEMAIN ainsi qu’aux associations et  nombreux Ventabrennais qui l’ont suivie dans son action.

 

Le Maire a fait appel du jugement du TA. Il l’a écrit et redit lors du Conseil Municipal du 22 janvier 2014.

 

Mais dans le même temps il a fait voter le lancement d’une procédure de déclaration de projet ( Art L 300-6 du code de l’urbanisme ) comportant la mise en conformité du PLU afin de mener à bien le projet de ZAC de l’Héritière.

 

Cette déclaration de projet remplace depuis début 2013 la procédure de révision simplifiée.

Cette déclaration de projet doit être en cohérence avec le Projet d’Aménagement et de Développement Durable ( PADD ) en cours d’élaboration dans le cadre de la révision du PLU.

 

 

L’Association VENTABREN DEMAIN a décidé lors de son Conseil d’Administration du 5 novembre 2013 de se défendre en appel et

lors de son Conseil d’Administration du 19 mars 2015, qu’en cas d’échec en appel, l’Association se pourvoirait en cassation auprès du Conseil d’Etat.

 

 

Enquête publique portant sur la demande d’autorisation présentée par la

   commune de Ventabren au titre des articles L 214-1 à L 214-6 du code de

   l’environnement en vue de l’aménagement de la ZAC de l’Héritière.

 

 

Elle concerne la mise en place d’un réseau pluvial, d’un bassin de rétention

à ciel ouvert et d’un fossé le long de la RD10.

Une telle étude figurait déjà dans le dossier de l’Héritière.

Ce qui est nouveau a priori, c’est qu’une telle autorisation est maintenant

soumise à une enquête publique spécifique.

Ce qui n’était pas le cas lors de la création de la ZAC.

 

Jean-Yves a remis au Commissaire Enquêteur une lettre rédigée par Gilles et l’Atelier    Urbanisme contenant toutes nos remarques.

 

L’Association a diligenté une étude sur le pluvial de l’Héritière auprès

du Cabinet GEOLOGIQUES.

 

 

Extrait du rapport de Monsieur François Montagnon :

 

La « gestion alternative des eaux pluviales » me semble être un moyen intelligent d’apporter une vraie différenciation à votre projet. Elle consisterait à intégrer un certain nombre de principes dès la phase de conception, ceci tout en respectant la loi et les prérogatives fournies par le Schéma Pluvial Communal (respect des points faibles du réseau pluvial communal notamment). 

 

D’une manière générale, l’imperméabilisation d’un territoire accroit le ruissellement, concentre les flux d’eau pluviale, génère des inondations, érode les sols et sature les réseaux (qui ne sont d’ailleurs pas extensibles à l’infini).

 

La gestion alternative est préconisée par tous les services de l’État concernés par les eaux pluviales (Ponts & Chaussées, Police de l’Eau, Aménagement du Territoire, etc,…) mais est encore très peu utilisée dans le Sud de la France pour des raisons de culture…

 

Elle consiste d’une part à :

 

minimiser l’imperméabilisation en utilisant strictement le revêtement le plus perméable possible en fonction de l’usage.

 

gérer les eaux de pluie le plus à l’amont possible. On peut dans ce but par exemple, concevoir des toitures végétalisées qui pourraient retenir momentanément une faible lame d’eau lors des orages, leur conférant ainsi la qualité de « transparence hydraulique ». C’est à dire que le volume nécessaire à leur compensation hydraulique n’est plus à rechercher dans un bassin de rétention à l’aval (ou autrement dit : le ruissellement supplémentaire généré par l’imperméabilisation de ces mètres carrés de toiture, ne touche même pas le sol…).

 

– concevoir l’aménagement en tenant compte des courbes de niveau et du fonctionnement hydrographique naturel, toujours afin de minimiser la force du ruissellement.

 

favoriser l’infiltration pour réalimenter la nappe (où se trouve 99% de l’eau douce et là où elle est le mieux !). On utilise des dispositifs d’infiltration après évaluation de la perméabilité des sols…

 

 

– Révision du PLU lancée par le Maire :

 

. Les Etapes du PLU : ( Colline Bleue n° 25 – Février 2015 )

  1. Diagnostic : réalisé
  2. PADD : réalisé
  3. Arrêt du PLU : fin 2015.
  4. Enquête publique
  5. Approbation du PLU : objectif été 2016

L’Association a joint, en décembre 2014, au registre du PLU, le cahier des charges sur l’Ecoquartier ZAC de l’Héritière dans sa version de 2011.

 

 

Nous ne sommes pas contre une ZAC à l’Héritière.

Mais nous sommes contre le projet municipal présenté car c’est un mauvais projet.

 

Le Cahier des Charges de 2011 a été actualisé et une nouvelle version amendée est disponible depuis janvier 2015.

 

 

 

 

 

– Coup de Trafalgar en avril 2015 à Ventabren !

 

 

L’agenda d’une semaine historique :

 

  • mardi 7 avril 2015 : Rendez-vous avec Claude Filippi, Maire de Ventabren.

 

J’ai ( re )demandé au Maire la création d’une Commission Extra-Municipale sur le projet de l’Héritière, comme il était prévu dans la Charte d’Engagement de 2008.

Il m’a répondu tout de suite qu’il était d’accord.

Et il a rajouté qu’il reconnaissait s’être trompé et que le projet actuel était un mauvais projet                ( Bouygues et Herimmo ).

Il fallait donc le revoir complètement et ce serait le rôle de cette Commission de le concevoir.

Je lui ai fait remarquer que c’était notre point de vue depuis 2011.

D’autre part, c’est la SPLA qui ferait l’acquisition des terrains, à la place de Bouygues, et en assurerait l’aménagement.

La SPLA ferait ensuite appel à un promoteur afin de réaliser la construction des logements.

Le Maire a confirmé officiellement ses propos lors de la réunion des Personnes Publiques Associées le jeudi matin et lors de la réunion publique le jeudi soir, réunions destinées à la présentation du Diagnostic Territorial dans le cadre de la Révision du PLU de Ventabren.

 

 

  • mercredi 8 avril 2015 : Rendez-vous à la CPA avec le Responsable de la mission SCoT

( Schéma de Cohérence Territoriale ) :

 

Philippe Wauters m’accompagnait et un compte-rendu de cette réunion a été fait par Philippe.

Cette réunion a été programmée spécialement pour Ventabren Demain afin de nous donner le même niveau de connaissances que les autres parties prenantes et qu’ainsi nous puissions nous exprimer en connaissance de cause lors de l’enquête publique.

Cette réunion a été extrêmement riche en informations et nous a permis d’intervenir avec plus de justesse lors de la réunion sur le PLU de Ventabren.

 

En bref :

 

– Ventabren est classé comme un pôle de proximité desservi par une voie de niveau 2 (RD10).

Les principaux efforts financiers de la CPA ( communications, logements, commerces, industrie ) sont réservés aux pôles prioritaires : Aix, Gardanne, Vitrolles…

Donc autant dire que Ventabren ne sera pas impacté outre mesures par ce nouveau SCoT.

Au point de vue logement les chiffres annoncés par le PLU sont en accord avec ceux du SCoT.

La progression n’est plus linéaire mais en marche d’escalier avec la création de l’Héritière.

– Toutes les grandes orientations concernant l’urbanisme sont également présentes dans le Diagnostic Territorial du PLU de Ventabren.

Elles rejoignent, toutes, les réflexions menées par l’Atelier Urbanisme de Ventabren Demain.

De même pour les préconisations concernant le Développement Durable.

– Le sujet de l’énergie n’est pas abordé en profondeur bien que la Région ait fait de la Transition Energétique l’une de ses priorités.

Le PCET ( Plan Climat Energie Territorial ) de la CPA est plus explicite sur ce point en préconisant le solaire photovoltaïque et l’éolien.

Le mémo réalisé par Michel Groisne sur le PADD ( Plan d’Aménagement et de Développement Durables ) du SCoT du Pays d’Aix nous a été très utile lors de cette réunion et se trouve sur notre site.

 

  • jeudi 9 avril 2015 : Réunion des PPA ( Personnes Publiques Associées ).

 

L’Association Ventabren Demain a obtenu l’agrément préfectoral en matière d’Urbanisme.

L’une des prérogatives associées est d’être considérée comme PPA , comme les autres services de l’état concernés par la Révision du PLU ( Conseil Départemental, DREAL, DDTM, Chambre d’Agriculture, EPFR, CPA…. ).

Jean-Yves Neveu, Gilles Besson et moi-même représentions l’Association Ventabren Demain.

Lors de la présentation du secteur à enjeux de l’Héritière, le Maire est tout de suite intervenu car la présentation partait sur l’ancien projet.

Il a reconnu s’être trompé. Il a dit que le projet actuel était mauvais et qu’il fallait complètement le revoir et a affirmé sa volonté de partir sur un nouveau projet et de créer une

Commission Extra-Municipale.

Nous sommes intervenus à plusieurs reprises et toutes nos observations ont reçues l’assentiment du Maire :

– Créer un Ecoquartier  à Energie Positive exemplaire en Pays d’Aix et en Région PACA.

– Faire en sorte que cet Ecoquartier soit le centre de vie, la centralité qui manque tant à

Ventabren.

– Mettre en liens l’Ecoquartier avec les autres secteurs à enjeux.

– Traiter la fracture créée par la RD10 en sécurisant la RD10 et en favorisant les liaisons

Nord-Sud.

– Créer un boulevard urbain en s’affranchissant de la Loi Barnier au Nord et en rendant la

partie Sud ( actuellement classée zone inondable ) constructible ou du moins utilisable en

tant qu’espace public.

– Créer un plateau piétonnier à la place du rond-point Intermarché.

– Inclure dans l’étude la Cave Coopérative.

– Ne pas concentrer tous les logements sociaux aux Méjeans. Envisager une répartition au

sein de hameaux qui doivent être bien desservis donc certainement proches de la RD10.

Le thème de l’Energie avait été complètement oublié.

Je l’ai donc abordé lors du tour de table de clôture.

J’ai évoqué la possibilité de créer un parc photovoltaïque afin de rendre, à terme, Ventabren autonome et indépendant au point de vue énergie.

Ceci en se plaçant dans le contexte de la Transition Energétique.

Une fois encore, le Maire m’a donné raison et m’a donné carte blanche pour m’en occuper !

J’en avais parlé auparavant à Yann Villaret en charge du Développement Durable. Nous sommes parfaitement en phase sur  ce projet.

 

C’est dans ce but que le Maire a pris la décision de créer une Commission Extra-Municipale sur l’Energie dont il a donné la présidence au Président de VENTABREN DEMAIN.

 

 

Nous avons donc atteint nos objectifs !

 

 

L’Association Ventabren Demain demandait que :

 

–  le projet de l’Héritière fasse l’objet d’une Révision du PLU, seule procédure adéquate tant

par la concertation et la participation des habitants de Ventabren qu’elle entraînait

que par les études urbanistiques et architecturales qu’elle nécessitait.

 

Cette Révision du PLU est en marche.

 

le projet actuel de l’Héritière soit abandonné.

 

Le Maire en a convenu.

 

–  le projet de l’Héritière soit un Ecoquartier, nouveau centre de vie et en liens avec les autres

secteurs de Ventabren.

 

C’est la mission de la Commission Extra-Municipale qui a été créée par le Maire.

 

– le budget prévisionnel soit équilibré et ne repose pas sur la réalisation improbable d’une

hypothétique maison de retraite.

La SPLA est, encore plus,  partie prenante dans ce nouveau projet.

 

La SPLA en aura la responsabilité.

 

Au terme de quatre années de travail, de réflexions et de persévérance, l’Association Ventabren Demain voit ses idées reconnues officiellement et son objectif de réaliser un Ecoquartier digne de Ventabren atteint.

 

 

     Ensemble, nous avons bien oeuvré pour Ventabren et pour le Demain de Ventabren !

 

2 ATELIER ENERGIE :

 

 

L’Atelier Energie est piloté par Christophe Warambourg, ingénieur et énergéticien.

 

 

  • LE PARC PHOTOVOLTAÏQUE DE CHÂTEAU BLANC

 

          En 2008, l’Association a lancé l’idée d’un projet novateur pour Ventabren.

 

Créer un parc solaire photovoltaïque sur la commune de Ventabren. Le site retenu à l’époque par l’Association était Château Blanc. 50 ha disponibles, appartenant à la commune ( acheté par Jean-Marie Duron, alors Maire de Ventabren ). Terrain idéal pour un parc PV, car situé entre la LGV et l’Autoroute, certes en Natura 2000, mais ceci doit être fortement pondéré par la présence d’un trafic TGV et routier très important.

 

Ce projet était novateur à plus d’un titre :

mix énergétique avant l’heure, il proposait de se baser sur le photovoltaïque d’une part et sur le bois-énergie d’autre part. Ce qui aurait permis de gérer les massifs forestiers de Ventabren et d’en améliorer la sécurité en mettant en place une filière bois complète.

– assurer l’indépendance énergétique de Ventabren était également l’objectif. Indépendance et autonomie énergétiques sont des notions qui sont devenues maintenant courantes dès que l’on parle de Transition Energétique. A l’époque, ce n’était pas encore le cas.

– introduire la notion de financement participatif par la création d’un fonds participatif ouvert à la municipalité, aux collectivités territoriales et, bien sûr, aux habitants de Ventabren.

De plus, la situation était très favorable en 2008 avec un prix du rachat du kWh par EDF de 60 centimes d’Euro. Alors que maintenant nous sommes à moins de 10 ( aux environs de 6 ) !

Le projet a été repris par le Maire qui a lancé un appel d’offres mais sur un terrain situé en pleine zone Natura 2000. Seules Solairedirect et Voltalia ont répondu.

Puis le projet est passé en immersion profonde pour resurgir en 2012, juste avant les élections municipales.

Les opérateurs Solairedirect et Voltalia on répondu comme en 2008.

Mais toujours sur le même terrain qui aurait mené le projet à l’échec. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’opérateur Juwi n’a pas répondu.

L’affaire du parc PV de La Barben a laissé des traces dans les esprits ….

L’intervention de l’Association Ventabren Demain et celle du Syndicat Intercommunal de Défense des Propriétaires ( SIDP ) réactivé par Jean-Marc Thedy a permis de sélectionner un endroit beaucoup plus réaliste : Château Blanc, que nous avions déjà retenu en 2008.

Notre volonté est de faire aboutir un tel projet à Ventabren.

La transition énergétique doit devenir une réalité.

Des contacts sont pris avec le Conseil Régional dans le contexte de la Transition Energétique.

 

  • LE PROJET «  SOLARIS »

 

Appliquer la Transition Energétique à Ventabren. 

 

Le Conseil Régional a défini les axes de stratégie pour la Région PACA. Toutes les régions ont fait de même. Le gouvernement a proposé une loi qui a été votée en août 2015.

AGIR dans la droite ligne de pensée du projet SOLARIS de parc photovoltaïque proposé en 2008 par l’association Ventabren Demain ( voir blog / Grands Thèmes / Parc Photovoltaïque ) qui comprenait déjà les notions de mix énergétique et de financement participatif ainsi que le concept d’indépendance et d’autonomie énergétique maintenant unanimement reconnu.

L’Association Ventabren Demain se propose de créer la structure d’accueil, sous une forme juridique appropriée, permettant d’aboutir à un projet cohérent pour notre village. 

 

Projet réunissant :

 

– La municipalité

                  – Un opérateur spécialiste et reconnu dans la mise en place de mix énergétiques

                 basés sur les Energies Renouvelables.

– Les habitants de Ventabren désireux de vivre ce projet citoyen qui assurera

l’avenir énergétique de notre village en se joignant au fonds d’investissement

   participatif associé.

– Les Associations de Ventabren.

                  – Les acteurs socio-économiques locaux ( entreprises, artisans, acteurs du domaine

                social, de la santé… )

                  – Les organismes publics ou para publics, les établissements publics de coopération.

 

Dans le cadre de la Transition Energétique, le Conseil Régional est très intéressé par les projets de cette sorte et il est prêt à les aider sur plusieurs plans et en particulier sur ceux de l’organisation et du financement. Ceci m’a été confirmé par Mme Annick DELHAYE, Vice-Présidente en charge du Développement Soutenable au Conseil Régional PACA ( voir Appel à projets régional AGIR années 2013 – 2015 « Soutien aux projets solaires photovoltaïques » ).

 

Nous nous appuierons sur l’expertise et sur l’expérience de l’Association Energie Partagée avec laquelle nous comptons engager un partenariat. Un travail commun a déjà commencé.

 

Certes le projet était beaucoup plus rentable en 2008. Mais il le demeure.

Ventabren ne doit pas laisser passer sa chance une seconde fois !

 

Ventabren doit prendre le train de la Transition Energétique.

 

 

 

   3 LES ATELIERS DU VENT :

 

 

         LE CLUB :

– Littérature – Musique – Cinéma :     Claude & Marie-Elyette

 

Claude propose d’animer des soirées culturelles sur le thème du cinéma anglais.

Plutôt qu’une approche type Cinéclub, Claude envisage de présenter le film, son auteur, le contexte historique en amont de la projection, et de donner toutes explications nécessaires afin d’apprécier pleinement le film.

Claude propose une approche du cinéma britannique en commençant par Ken Loach.

Cinéaste anglais très humain, Ken Loach regarde vivre, montre la vie, fait réfléchir.

Issu du théâtre, Ken Loach respecte complétement l’intimité des comédiens en ne faisant aucun gros plan.

 

Palme d’Or au Festival de Cannes en 2006 pour « Le vent se lève », il a dirigé en 2012 « La part des Anges ».

La conférence s’appuierait sur un montage vidéo montrant des extraits des films les plus significatifs.

Marie-Elyette se propose d’organiser une soirée concert de musique classique dans le cadre de l’Ecole de Musique de la « Lyre Aixoise » accueillie par le Conservatoire Darius Milhaud d’Aix en Provence.

 

 

 

4 LE TRAVAIL DES COMMISSIONS EXTRA-MUNICIPALES

 

Deux Commissions Extra-Municipales ont été créées par Claude FILIPPI, Maire de Ventabren.

 

                         4.1 LA COMMISSION EXTRA-MUNICIPALE SUR L’HERITIERE :

Cette Commission a pour mission de réaliser un Ecoquartier à Energie Positive à l’Héritière. Elle est composée de la SEMEPA, de membres de la Majorité municipale et de membres de l’opposition ainsi que de membres de l’Association VENTABREN DEMAIN.

Elle est présidée par Yann Villaret, Adjoint à l’Urbanisme et au Développement Durable.

Les travaux sont pour l’instant confidentiels.

Une présentation du projet dans sa globalité sera faite courant 2016.

            La Commission s’est réunie 9 fois :

             2 juin 2015

             15 juin 2015

             2 juillet 2015

             23 juillet 2015

             3 septembre 2015

             15 octobre 2015

             13 novembre 2015

             26 novembre 2015

               8 décembre 2015

 

                           4.2 LA COMMISSION EXTRA-MUNICIPALE SUR L’ENERGIE :

          Cette Commission a pour mission de réaliser la Transition Energétique à Ventabren avec pour objectif l’indépendance énergétique de la Commune à l’horizon 2030. Elle est composée de membres de la Majorité municipale et de membres de l’opposition ainsi que de membres de l’Association VENTABREN DEMAIN.

Elle est présidée par William Vitte, Président de l’Association VENTABREN DEMAIN.

Une présentation du projet «  SOLARIS » sera faite, une fois l’étude de faisabilité et le diagnostic environnemental effectués courant 2016.        

La Commission s’est réunie 8 fois :

             20 mai 2015

             12 juin 2015

             1er juillet 2015

             27 juillet 2015

               4 septembre 2015

               14 octobre 2015

               20 novembre 2015

               9 décembre 2015

 

 

 

 

5 LE TRAVAIL ASSOCIATIF 2015 :

 

Ce travail concerne les projets d’Ecoquartier de l’Héritière et de Parc Photovoltaïque de Château Blanc ( Projet SOLARIS ).

 

5.1      LES FORMATIONS organisées par ENERGIE PARTAGEE

concernant les projets participatifs et citoyens :

23 avril 2015 :         Les Structures juridiques

5 octobre 2015 :     Co-développement

 

5.2      LES REUNIONS TECHNIQUES :

10 juin 2015 : Sous-Préfet d’Aix-en-Provence, présentation de l’Association et des projets d’Ecoquartier de l’Héritière et de parc PV.

24 juillet et 28 octobre 2015: ENGIE, Mr Estève Directeur Méditerranée, Pierre Guyard Directeur des Marchés. Présentation des projets d’Ecoquartier et de Parc PV. Participation possible d’ENGIE ?

16 octobre 2015 : Information et Sensibilisation des Associations de Protection de l’Environnement : FNE, LPO, CEN PACA au projet SOLARIS, de réalisation d’un Parc PV sur le site de Château Blanc.

27 octobre 2015 : CEA Cadarache. Présentation des projets d’Ecoquartier et de Parc PV. Participation possible du CEA ?

14 décembre 2015 : Société E2S. Présentation des projets d’Ecoquartier et de Parc PV. Participation possible d’E2S ?

18 décembre 2015 : Institut National de l’Energie Solaire (INES),                 Le Bourget du Lac, Présentation des projets d’Ecoquartier et de Parc PV. Participation possible de l’INES ?

5.3      LES VISITES ET COLLOQUES :

 

16 février 2015 : 3ème Conférence Régionale pour

la Transition Energétique à Marseille

3 juin 2015 : visite du Parc Photovoltaïque des Mées

4 et 5 juin 2015 : MEDCOP 21 Villa Méditerranée à Marseille

 

Tous les comptes-rendus de ces réunions sont disponibles sur simple demande.

 

5.4        LES CONSEILS D’ADMINISTRATION :

19 MARS 2015

21 MAI 2015

27 NOVEMBRE 2015

 

5.5        L’ASSEMBLEE GENERALE 2015 :

21 MAI 2015

 

 

 

 

Le Président de VENTABREN DEMAIN

 

                                   William VITTE

L’HERITIERE : L’ASSOCIATION SE POURVOIT EN CASSATION AUPRES DU CONSEIL D’ETAT

Ventabren le 17 mars 2016

Chers Amis,

L’Association VENTABREN DEMAIN mène une action associative, et UNIQUEMENT ASSOCIATIVE.

Depuis le début, nous sommes opposés au Projet de l’Héritière tel qu’il était conçu en 2011, à la fois par la Société Bouygues Immobilier et par la Société Herimmo.

Et nous le sommes toujours concernant le Projet Herimmo, maintenant seul en lice.

Le travail exceptionnel de Maître Andreani nous a permis de neutraliser le Projet Bouygues de 2011 en gagnant notre recours en Première Instance, et d’avoir une conclusion favorable à notre égard du Rapporteur Public en Appel.

Malheureusement et contre toute attente, la Cour d’Appel n’a pas suivi les conclusions du Rapporteur Public et donne raison à la Commune et aux Constructeurs, ce qui n’arrive que dans 10% des cas.
En l’état actuel des choses, le permis de construire de Herimmo se trouve à nouveau valide et prêt à être réalisé. Ce projet revient en arrière et ne va pas dans le sens des orientations bien plus favorables qui ont été définies par les nouvelles études conduites par la Municipalité depuis plusieurs mois.

L’Association VENTABREN DEMAIN avait décidé lors de son Conseil d’Administration du 19 mars 2015 qu’en cas d’échec en Appel, elle se pourvoirait en Cassation auprès du Conseil d’Etat.
Le Conseil d’Administration réuni le 29 février 2016 a confirmé, à l’unanimité, la décision prise le 19 mars 2015.

L’Association VENTABREN DEMAIN, fidèle à ses convictions pour l’intérêt général, se pourvoit désormais seule en cassation auprès du Conseil d’Etat.

Avec vous tous, qui nous avez fait confiance depuis le début, lorsque l’Association VENTABREN DEMAIN a pris l’initiative de lancer six recours en 2012 contre le projet de l’Héritière, nous sommes engagés dans une procédure pour le bien général de Ventabren. Il ne faut donc pas s’arrêter au milieu du gué, d’autant plus que le fait d’avoir gagné en première instance et d’avoir des conclusions favorables du Rapporteur Public à notre égard en Appel devrait être de bon augure pour le pourvoi en cassation qui demeure, de toutes manières, extrêmement dissuasif vis à vis des constructeurs.

Bien entendu, la Municipalité pourra entamer une négociation avec la Société Herimmo afin qu’elle se rallie au nouveau projet porté par la Commission Extra-Municipale sur l’Héritière, créée par Monsieur le Maire.
L’Association VENTABREN DEMAIN invitée par la Municipalité y participe activement, avec application et d’une manière assidue, en apportant la compétence de deux Urbanistes, Architectes DPLG, membres de l’Association.
Nous souhaitons que cette démarche puisse aboutir dans l’intérêt général de la Commune, d’autant plus que le nouveau projet est économiquement plus favorable à la Société Herimmo.

Notre action a permis de sauver 75% de la ZAC de l’Héritière avec l’élimination du Projet Bouygues de 2011.

Suite à notre action assidue, Monsieur le Maire de Ventabren a rejoint la position de l’Association VENTABREN DEMAIN en abandonnant l’ancien projet de ZAC de l’Héritière et en créant deux Commissions Extra-Municipales, l’une sur l’Héritière, l’autre sur l’Energie. Commissions auxquelles participe l’Association par la présence de trois de ses membres à la première et de deux de ses membres à la seconde dont elle assure la Présidence.
Avec pour mission de concevoir et réaliser un véritable Ecoquartier à l’Héritière, et d’assurer l’avenir énergétique de la Commune de Ventabren en tendant vers l’autonomie énergétique par le recours aux Energies Renouvelables et en appliquant d’une manière pragmatique la Transition Energétique.

Il reste le Projet Herimmo dont nous savons, tous, depuis le début, qu’il peut être largement amélioré.
Il est logique et cohérent, dans l’intérêt général de Ventabren, d’empêcher la réalisation de ce projet sous sa forme actuelle qui dévalorise notre village au profit d’un projet bien meilleur.

Comme nous l’avions fait en 2012, nous vous sollicitons afin de nous aider par vos dons à mener cette procédure auprès du Conseil d’Etat.

Par avance nous vous remercions pour votre participation financière.

L’Association VENTABREN DEMAIN étant reconnue d’Intérêt Général par le Pôle Fiscal de la Direction Régionale des Finances Publiques, notre Trésorière vous fera parvenir un reçu fiscal vous permettant de défiscaliser cette somme à hauteur de 66% ou de 75% pour les personnes assujetties à l’ISF.
( articles 200 et 238 bis du Code Général des Impôts ).

Vos chèques sont à établir à l’ordre de l’Association VENTABREN DEMAIN et à envoyer à l’adresse :
Association VENTABREN DEMAIN
424 Chemin des Méjeans
 » 2 La Plaine des Méjeans  »
13122 VENTABREN

Merci à vous tous pour votre aide et pour votre soutien financier qui permettront à Ventabren d’être valorisé par un Ecoquartier à Energie Positive qui soit exemplaire en Région PACA.

Très cordialement.

William Vitte

Président VENTABREN DEMAIN

06 13 88 49 91

LES SONNETS DE G.J.

                                                                  LES SONNETS DE G.J.

                                                                 Pensées mises en forme

 

   Recueil n°7

                                               

1. ANNIVERSAIRES
2. À MÉDITER
3. À QUOI SERT DIEU ?
4. L’AMOUR
5. APRÈS LA MORT, LE RÉCONFORT
6. L’ARTISTE
7. L’AURORE
8. AUTREMENT MIEUX
9. LES BAVARDS
10. UN BIEN BEAU MORT
11. LE BONHEUR ET L’ARGENT
12. CHANCE & MALCHANCE
13. LE CHOIX
14. CONVAINCRE
15. DANS MON MIROIR
16. DERRIÈRE LE TABLEAU
17. LE DÉSESPÉRÉ
18. L’ENGIN MAGIQUE
19. FAISONS UN ENFANT
20. GAZON BÉNI
21. LE HASARD
22. L’INSTINCT NOUS POUSSE
23. J’AURAIS VOULU VOUS Y VOIR
24. LIBRE ?
25. MA BONNE HUMEUR
26. MES JE T’AIME
27. MON PÈRE
28. LE MOT
29. NATALITE FATALE
30. L’OISEAU MOUCHE
31. L’OURS
32. PARADIS PERDU
33. LE PERROQUET
34. LES PETITES CULOTTES
35. PETIT TOUR EN MÉDITERRANÉE
36. PHOEBUS
37. PRÉSENTATION DE VŒUX
38. QUI DONC A DE L’ESPRIT ?
39. QUIPROQUO
40. RECHERCHE DE LA VÉRITÉ
41. RÉFLEXE ET RÉFLEXION
42. SAGESSE ET RICHESSE
43. LA SOURCE
44. LE SOUVENIR DE L’AMITIÉ
45. SPECTACLE
46. UN TABLEAU HORS DE PRIX
47. TOURNER LA PAGE
48. ULTIME REQUÊTE
49. LE VIEUX MOULIN
50. VIVRE ENSEMBLE

 

 

 

1 – ANNIVERSAIRES

Anniversaires, vous, qu’on craint ou qu’on attend,
Selon qu’on est gâté plus ou moins par le temps,
Avec une horlogère, une astrale constance,
Vous mesurez de bout en bout notre existence.

Mais comme on le ferait pour un mage, un prophète,
Votre venue doit être honorée d’une fête
Que ne pourraient un jour évoquer les photos
Sans les bougies qu’il faut souffler sur le gâteau.

Mais à ce rituel, des femmes font barrage,
Dans une chandelle érigée, cachent leur âge.
Pourtant rien ne vaut plus que la longévité,

Et passé la beauté, restent les qualités.
Alors, venez nombreux, joyeux anniversaires,
Et pour celui de X, faisons le nécessaire.

 
2 – À MÉDITER

Soudainement mais à noter jamais d’emblée,
On le remarque assis, tranquille et silencieux,
Bouche fermée, paupières tombées sur les yeux,
Il décore les bancs d’une honnête assemblée.

Les jeunes croient qu’il dort, savent qu’il n’est pas mort,
Sa poitrine donnant quelques signes de vie,
Et ils sourient de l’intérieur ou ils envient
Son repli général en son silence d’or.

Peu connaissent vraiment cette tête érudite,
De l’humaine épopée, ce placide témoin,
Qui ne souffle pas mot mais n’en pense pas moins.

Et quand cet homme là, dont on dit qu’il médite,
Revient de ses sommets pour nous vertigineux,
Apparaît dans ses yeux un soleil lumineux.(ou cotonneux)

 

 

 

3 – À QUOI SERT DIEU ?

Nous qui, dès l’embryon, vivons la Parque aux trousses,
Nourri des religions, nous aimons croire en Dieu,
En un Dieu sourcilleux mais miséricordieux
Qui rend l’angoisse de la mort un peu plus douce,

Mais peut aussi donner du sens à l’existence,
Nous aider à survivre mieux en attendant.
En attendant, notre Dieu d’amour débordant,
Pour Lui, nous laisse nous saigner, sans assistance.

Et cela jette un doute au fond des fortes têtes
Qui voudraient en finir avec la déité,
Ou la mettre à l’index ou lui faire sa fête.

Mais par qui ce vœux pieux peut-il être écouté ?
Si Dieu disparaissait avec ses épithètes,
L’homme s’empresserait de le réinventer.

 

 
4 – L’AMOUR

L’amour est là, dans tous les coins de l’univers,
Dans ce que le hasard incertain occasionne,
Loin des cycles printemps, été, automne, hiver,
Dès qu’une particule à une autre fusionne.

L’amour est impalpable, on ne peut qu’observer,
Sous des formes variées, ses effets manifestes ;
De l’amant éconduit qu’il avait fait rêver,
Côté haineux, parfois, il retourne la veste.

L’amour est sous la loi d’un plaisir imposé ;
Aussi, la vérité qui déconcerte, irrite,
Répond à la question qu’il faut bien nous poser :

 »Est-ce une qualité valant quelque mérite
Qu’aimer pour le plaisir qu’aimer peut nous donner ? »
N’y pensons pas en effeuillant la marguerite.

 

 

 

 

5 – APRÈS LA MORT, LE RÉCONFORT

Quelle que soit l’idée qu’elles se font de Dieu,
Toutes les religions se soucient de nos âmes
En faisant de nos vies de piété le sésame
Pour entrer en esprit dans un monde radieux,

Elles nous vouent au choix l’enfer sans barguignage,
Ou bien le ciel, le paradis, le nirvana,
Diverses vies et de l’amour et des nanas,
Estiment superflues preuves et témoignages.

Renaissons-nous ? Sous quelle peau ? Combien de fois ?
Notre savoir en la matière a des lacunes,
Mais je peux témoigner, sans prétention aucune,

Qu’en me faisant goûter un printanier émoi,
Une seconde vie s’est introduite en moi
Le jour où j’ai compris que je n’en avais qu’une.

 

 

 

6 – L’ARTISTE

En tous lieux, de tous temps, qui possède un talent,
Conquis dans la sueur, acquis à la naissance,
Imagine en tirer profit, bon an mal an,
Assez d’argent pour vivre, ou la reconnaissance.

Pour édifier son œuvre, exercer sa passion,
Doté de ses outils, comme un diable il s’affaire,
Tâchant de concilier audace et discrétion,
Montre à l’aimable société, ce qu’il sait faire.

Si les gens bienveillants, n’y voient qu’opacité,
Le feu du malheureux s’éteint dans l’amertume,
S’ils éprouvent l’heureuse envie d’en profiter,
Oxygénée, sa flamme augmente de volume ;

Elle est parfois ce legs à la postérité
Que l’artiste entrevoit dans ses rêves posthumes.

 

 

 

7 – L’AURORE

J’allais je ne sais où, promenant ma vie d’homme
Entre les interdits balisant mon chemin,
Sous des cieux plus secrets qu’une boule de gomme
Inapte à dévoiler ce que sera demain ;

Jusqu’à l’événement d’un réveil matinal
Empli du chant joyeux d’une jeune inconnue
Portant d’une main haute un flamboyant fanal,
Illuminant mon aube, éparpillant les nues.

Quand de ma bouche bée, put s’échapper un son,
De cette apparition subsistait la promesse
Qu’aujourd’hui serait faste et propice aux moissons.

Depuis, en espérant à nouveau qu’apparaisse
Cet esprit du matin chantant sans qu’on l’implore,
Je fraye mon chemin aux clartés de l’aurore.
8 – AUTREMENT MIEUX

Après avoir commis un acte regrettable
Venu d’un feu soudain qui nous a desservi,
Qui ne s’est jamais dit dans l’instant qui suivit :
 »Mais pourquoi j’ai fait ça, était-ce inévitable ? »

Aurions-nous pu faire autrement, sans condition ?
Les partisans du oui foisonnent par le monde
Et cette affirmation sans vérité profonde,
Beaucoup l’avancent volontiers, par convention.

Refusant les  »je crois », les croyances intimes,
Le nient de grands esprits, des partisans du non.
Jacquard, Kant, Nietzsche ou Spinoza, entre autres noms,
Auraient pu dire en prose ou pourquoi pas en rimes :

 »Comment à chaque instant, n’étant que ce qu’on est,
Pourrait-on faire autrement mieux que ce qu’on fait ? »

 

 

 

9 – LES BAVARDS

Dès qu’un cercle d’amis sied autour d’une table
Pour un partage alliant bonne chère et esprit,
On voit souvent l’un d’eux, une âme charitable,
Déverser comme il pleut ses lumières sans prix.

Bien élevé, vous attendez le bref instant
Où vous pourrez enfin immiscer un dialogue,
Mais dès que vous y parvenez, en persistant,
Il vous coupe aussitôt, reprend son monologue.

Plus besoin de parler, répondre est inutile ;
Vous n’avez plus qu’à faire mine d’écouter
Ses opinions sur tout, surtout creuses, futiles,

Et à vous demander comment, sans le heurter,
Prendre congé de lui, de ceux, jamais les mêmes,
Qui ne se verront même pas dans ce poème.

 
10 – UN BIEN BEAU MORT

 »Pourriez-vous, cher monsieur, améliorer le look
De mon défunt mari, lui passer un costume ?
J’aimerais lui porter une attention posthume,
Qu’il ne soit pas en bière habillé comme un plouc. »

 »L’embaumeur que je suis vous a très bien comprise ;
Demain, votre mari va faire des envieux
Auprès de ceux qui le verront, jeunes ou vieux ;
Mais je n’en dis pas plus, vous aurez la surprise.  »

Le lendemain, on aurait dit qu’un magicien
Avait ensorcelé la chambre mortuaire
Lorsque l’on découvrit, en ôtant le suaire,
Un bien beau mort en habit d’académicien.

 »Comment avez-vous fait ? », dit la veuve à l’esthète.
 »J’ai remplacé son corps et j’ai gardé sa tête.  »

 

 

 

 

11 – LE BONHEUR ET L’ARGENT

Si l’argent n’apportait que souffrance et malheur,
Les riches de tous temps auraient donné le leur,
Mais les biens, ces besoins que la pub énumère,
Nous apportent confort et bonheur éphémère.

S’initier, en revanche au théâtre ou au chant,
À ses rêves géants, laisser le libre champ,
Ou s’embarquer pour une odyssée mémorable,
Peut nous faire éprouver un bonheur plus durable.

Qu’il soit fugace ou long, tout le monde est preneur
De cet heureux moment de vie qu’est le bonheur
Quand il nous vient dans la lecture d’un poème

Ou sous tout autre forme assurément qu’on aime,
Pourvu qu’il corresponde à nos propres valeurs
Faites de froid argent ou d’humaine chaleur.

 

 
12 – CHANCE & MALCHANCE

La chance rend heureux pour peu qu’on ait conscience
Qu’on lui doit d’être né ailleurs qu’au Burundi,
D’avoir eu sur les bancs, des maîtres de patience
Et chez soi, des parents qui nous ont fait crédit.

Mais mieux vaut être sourd que d’entendre ces gens
Que la chance a coiffés d’un prétentieux diadème,
A rempli de désirs, fait forts, intelligents,
Se glorifier d’avoir à ne louer qu’eux-mêmes.

Le Titanic en lui, portait chance et malchance
Que le destin alloue partout aveuglément,
Sans jamais annoncer la fatale échéance.

Et puisqu’on ne peut rien à leur avènement,
Restons petits quand avec nous il est clément,
Et avec nos chagrins, prenons quelques distances.

 

 

 

 

13 – LE CHOIX

Faut-il être un Einstein, un Sartre, un Baudelaire,
Pour imaginer un passé pas si lointain
Où le mot choix n’existait pas, ni en Latin
Ni dans aucun des plus anciens vocabulaires ?

 »Que faisiez-vous quand vous aviez à faire un choix ? »
Pourrait-on demander aux hommes de cet âge.
 »Nous choisissions, pardi, sans l’aide du langage,
Comme vous aujourd’hui quand le moment échoit. »

Des choix, à chaque instant, devant nous se présentent ;
Que nous sachions deux mots ou un assortiment,
Parmi cent mille options tentant nos jugements,
D’instinct va notre choix vers la plus séduisante.

Celle-ci s’imposant, disons la règle exacte :
Un choix n’est jamais libre ou le choix n’est qu’un acte.

 
14 – CONVAINCRE

Cette empathie que la nature en nous fait naître,
Veut qu’on tienne aux amis des propos généreux,
Leur dise, selon nous ce qui est bon pour eux,
Parfois avec des mots qui les clouent, les pénètrent.

Nos mimiques, nos mains, notre ton, notre corps,
Dans leur muet langage, au poids des mots, s’ajoutent.
Nos discours enflammés, nos véhémentes joutes,
S’appliquent à convaincre, à gagner un accord.

Les règles de la vie font qu’on veuille convaincre.
Le bébé qui vagit, ne sachant dire un mot,
Ne nous convainc t-il pas qu’il éprouve des maux ?

Tant qu’il boute la mort, s’efforce de la vaincre,
Comme le fait pour mieux convaincre, un avocat,
Notre parler fougueux, ne le retenons pas.

 

 

 

 

15 – DANS MON MIROIR

Dans mon miroir, en regardant au premier plan,
Pendant le rituel d’un énième rasage,
Je vois deux yeux qui silencieux me dévisagent
Entre deux touffes parsemées de cheveux blancs.

Derrière, au second plan, je vois la vie d’un homme,
En séquences de paix, de chagrins, de douleurs,
Un flot de souvenirs irradiant leur chaleur
Dans les flancs palpitants de mon sourd métronome.

Plus loin, à l’infini, j’entrevois l’univers,
Chrysalide éternelle en ses métamorphoses,
Qui par le juste effet d’une série de causes,
A mis ici la vie sous des aspects divers,

Sur pattes ou sur pieds mais, comme des pantins,
Marchant, volant, sans le savoir, vers leur destin.

 

 

 

16 – DERRIÈRE LE TABLEAU

Dans la vie de grand-mère, il n’y eut qu’un mystère
Survenu bien avant qu’elle nous eut quittés,
Celui de cette crêpe, après qu’elle eut sauté
De son poêlon, qui disparut sans commentaire.

À son décès, en nettoyant son logement,
De derrière un tableau, ce qui tomba par terre,
Pour celui qui le ramassa fut un mystère
Qu’aurait pu dévoiler en riant grand-maman.

Nous qui cherchons, derrière une secrète toile,
Quelles causes cachées ont conduit son auteur
À rentrer dans le rang des mortels créateurs,

Craignons de ne jamais pouvoir lever le voile
Comme on leva celui de la présente poêle ;
Elles sont le jouet du Grand Ordinateur.

 

 

 

 

17 – LE DÉSESPÉRÉ

Personne dans ce bar où le client vient boire
Pour oublier il ne sait plus quoi justement,
Ne peut réconforter cet homme en plein tourment
Qui d’un ton Malrausien déclame ses déboires :

Celui qui, le premier, l’abattit à demi,
Fut son boss, un vaurien qui le mit au chômage,
Puis sa femme de rien qui lui dit c’est dommage
En emmenant son lit chez leur unique ami.

Et maintenant, alors qu’il honnit ces deux garces,
Et sa femme et sa vie, deux tourments permanents,
Alors qu’il espérait un suicide imminent,

Ce type satisfait de sa crétine farce
Qui lui pique et s’envoie son remontant maison
Qu’il venait de corser d’un foudroyant poison.

 

 

 

18 – L’ENGIN MAGIQUE

Il peut nous arriver, le nouvel an venu,
De ne pas le souhaiter, d’un fixe ou d’un portable,
À cet ami lointain, ancien mais véritable,
Qui le déplore en mots à peine contenus.

Nous nous énumérons les pourquoi désolés
Qui légitiment notre oubli, notre silence,
Sans oublier, pour influencer la balance,
Que notre ami pouvait aussi nous appeler.

Nous n’imaginons pas que notre ami avait
Lui aussi ses raisons pour lui-même logiques,
Que nous et lui sommes deux cas analogiques.

Que faire enfin pour éloigner le vent mauvais,
De mieux qu’un pied de nez aux comédies-tragiques
Et décrocher, comme une clé, l’engin magique ?

 

 

 

 

19 – FAISONS UN ENFANT

J’étais à moitié seule avant que tu paraisses,
Sous ma gorge couvait un malaise inconnu ;
Ton regard, en entrant par mes yeux ingénus,
Aussitôt l’a guéri de sa douce caresse.

Depuis ce fol instant, j’ai dénombré les mois ;
À notre flamme, ils ont donné plus d’assurance,
Plus de force, d’éclat, de grandes espérances,
Je ne me sens plus seule en te sachant à moi.

Légers comme un oiseau, forts comme un éléphant,
Nous sommes prêts à embarquer sur la même arche.
En imitant Noé, ce noble patriarche,
Nous créerons notre éden, heureux et triomphants.

Pour mettre un point vital, enfin à nos démarches,
Coupons l’ultime amarre en faisant un enfant. (pour Lola)

 
20 – GAZON BÉNI

En semaine, un matin où j’étais occupé
À tondre le gazon, suant plus qu’en usine,
Parut sur le chemin le rutilant coupé
Des nouveaux habitants de la villa voisine.

La femme à son volant, que tout homme fidèle
Ne pourrait héberger sans perdre la raison,
Ralentit, s’arrêta, puis me dit, sûre d’elle :
‘’Vous prenez cher, monsieur, pour tondre le gazon ?’’

Ambigus et légers comme des pierres ponce,
M’arrivèrent ces mots au demeurant polis ;
En clair et illico lui parvint ma réponse :

‘’La femme qui habite ici me paie au lit.’’
Depuis, de mois en mois, le quartier embellit,
J’y tonds tous les gazons, parfois même les ronces.

 

 

 

21 – LE HASARD

Le hasard est un son qu’un ancêtre, jadis,
Prononça pour nommer les faits imprévisibles
Et ceux qui survenaient sans raison accessible
Mais qu’il croyait voulus par quelque Toutatis.

C’est ainsi que ce Dieu, cet invisible oracle,
Expliquant toujours tout par quelque signe abscons,
L’ancêtre qui avait déjà l’esprit fécond,
En fit l’auteur des beaux hasards, crût aux miracles.

Aucun fait ne pouvant arriver sans raison,
Ce qui arrive par hasard en a de bonnes ;
Mais celles-ci nous échappant, rien ne permet

De supposer que le hasard, brouillant la donne,
Aurait pu faire se produire un autre effet ;
Mais à nous bercer d’illusions, nous nous plaisons.

 
22 – L’INSTINCT NOUS POUSSE

Au sortir éprouvant de la poche des eaux,
À pousser notre premier cri, l’instinct nous pousse,
Puis la langue des grands donnant son coup de pouce,
Sortent nos gazouillis comme des chants d’oiseaux.

Car nous obéissons, soumises créatures,
Ignorantes autant des plus frustes jargons
Que des pensées d’Hugo, de Rimbaud, d’Aragon,
Aux besoins impérieux de l’aveugle nature.

Le premier mot poussé, nous poussons le second ;
Et ainsi, peu à peu, verbes, noms, épithètes,
Faisant notre conscience en entrant dans nos têtes,
Forment d’instinct des trains de vocables wagons.

Leurrée, notre conscience ainsi se croit la cause
Des mots que le besoin qu’ils soient dits lui impose.

 

 

 

 

23 – J’AURAIS VOULU VOUS Y VOIR

J’entends vos railleries valant ce qu’elles valent,
Mais j’aurais bien voulu, mes amis, vous y voir,
Devant votre passion des chevaux, des cavales,
Rajoutez-y l’envie de ne pas décevoir.

Je m’explique : un ami, jockey de profession,
Vous propose en usant de sa débrouillardise,
De vivre à l’hippodrome un moment d’exception
Au milieu des chevaux prêts à fendre la bise.

Saisissant l’occasion, vous acceptez, bravache,
Quand une selle ayant de quoi vous émouvoir,
Tombe sur votre dos qu’on monte et qu’on cravache.

C’est là, mes chers amis, que j’eus aimé vous voir,
Sur le gazon d’Auteuil, le fleuron du 16ème,
Qu’auriez-vous fait enfin ? Moi, j’ai fini troisième.

 
24 – LIBRE ?

La nature, absolue provoque nos envies ;
D’entre elles, la plupart assure notre vie ;
Un nombre plus petit semble avoir fait le vœu
De causer notre mort, vite ou à petit feu.

Besoins, désirs, envies, qu’importe le vocable ;
Outre que nos pulsions s’avèrent immanquables,
Elles ont sur notre être un douloureux effet
Qui se poursuit tant que rien ne les satisfait.

Dépendant de ce rien, pourrait se dire libre
Celui qui soumettrait son chimique équilibre,
Ses gènes, son passé, sa beauté, son mental,
Et qui ne souffrirait d’aucun manque vital.

De son ego, ne ressentant aucune gène,
L’homme a du mal à voir tous les fils qui l’enchaînent.

 
25 – MA BONNE HUMEUR

J’aime son feu vermeil pétillant et gracieux
Qui ravit mon oreille, émerveille mes yeux ;
Le feu, la joie, la vie gorgeant ses chaudes ondes,
Nuages gris, dépits, sous ses caresses fondent.

Ma chère bonne humeur, comme un très haut soleil,
Me sort du lit avec ardeur dès mon réveil ;
Souriant aux bienfaits de ses grâces fécondes,
Je voudrais ne jamais la perdre une seconde.

Hélas, aussi longtemps qu’en moi vivra cet homme,
Bâtisseur impatient freiné dans ses projets,
Gourmand de fins plaisirs mais ne pouvant toujours
Apaiser les désirs auxquels il est sujet,

Je donnerai congé, mais jamais plus d’un jour,
À ma trop bonne humeur, ferai la tête en somme.

 

 
26 – MES JE T’AIME

J’avais l’âge où l’élan printanier qui nous porte,
D’une brume rosée, voile notre raison,
Où l’on se croit vibrer au même diapason
Que l’allégresse en pieds qui nous ouvre sa porte.

Celle-ci, chavirée sous mon flot de je t’aime,
Dormant sous les lauriers de se laisser aimer,
Omis de libérer ses émois enflammés ;
Sur les lauriers fanés naquit un chrysanthème.

Aussi quand celle-la viola mon domicile
Pour édifier mon corps en terrain de baisers,
Je retins, angoissé mon amour avisé,
Épargnai mes je t’aime en avare imbécile.

Aujourd’hui, quand j’allais enfin les lui chanter,
Sans rire et sur le quai, ma belle m’a quitté.

 

 

 

 

27 – MON PÈRE

Ce n’était pas un saint mon père ;
Il ne parlait jamais à Dieu ;
En l’homme, y trouvant ses repères,
C’est pour lui seul qu’il n’avait d’yeux.

Ni la guerre, ni l’après-guerre
N’en firent un héros non plus ;
Pour ne rien dire, il parlait guère,
Mais ses bons mots vous auraient plu.

Pas héros, pas saint, pas génie,
Mais il rayonnait tout autant,
Et malgré ce que le temps coûte,

Doué de patience infinie,
Il vous offrait, réconfortants,
Les rayons chauds de son écoute.

 

 
28 – LE MOT

Qu’on le dise, l’écrive, l’entende, le voit,
Ou qu’on le sente en le palpant du bout des doigts,
Le mot, s’il n’est vêtu d’une forme criante,
N’a ni sens inhérent ni valeur immanente.

Pour la première fois, qui entend  »S’agapo »
Ne peut que le comprendre à l’aide d’autres mots ;
S’il n’en connaît aucun, un baiser, un chant, même,
L’initieront à l’un des maints sens de  »je t’aime ».

Si le mot inconnu ne nous fait pas d’effet,
Le mot connu nous aide à vivre ou nous défait,
Occasionne un enchaînement seul et unique
De causes et d’effets mortels ou bénéfiques.

Les mots ne sont pas que des mots, ce sont des faits ;
De guerre et négatifs, d’amour et poétiques.

 

 

 

 

 

29 – NATALITÉ FATALE

La machine à manger qu’est notre humanité,
Emportée dans sa course à l’infinie croissance,
Vivant dans les déchets de son infinité,
Devra demain peut-être ordonner les naissances.

Devra-t-elle édicter des lois, des règlements,
Infliger des quotas, la castration chimique,
Fabriquer les bébés artificiellement,
Envoyer dans les champs la faucheuse atomique ?

À moins qu’elle produise un vorace virus,
Un nettoyant puissant qui fera place nette ;
En bénissant cette victoire à la Pyrrhus,
Les survivants se chercheront sur la planète.

Et puis, (si Dieu le veut), phallus et utérus,
Reprendront du service, antique mais honnête.

 

 
30 – L’OISEAU MOUCHE

Mais qu’a t-il donc à s’agiter cet oiseau mouche ?
Fait-il son important ? Pourquoi crie t-il ainsi ?
Voudrait-il avec nous partager nos soucis,
Nous alerter sur un danger qui l’effarouche ?

Lui qui jamais n’oppose aux cris des boutefeux
Ou aux froids sifflements de la gente rampante,
Que de jolies chansons joyeuses et pimpantes,
Aux habitants de la forêt, il crie au feu.

Il ne peut plus rester dans son nid confortable
Quand son bois enfumé devient inhabitable.
En son bec, une goutte d’eau, peut-être deux

À larguer sur le feu que l’homme dégueulasse
A provoqué ; c’est peu mais l’oiseau vertueux
Pourra se regarder le matin dans sa glace.

 

 

 

 

31 – L’OURS

Midi, sur le vieux port et chez Tony, c’est l’heure
Où le parfum d’anis couvre les vents marins.
Au comptoir, accoudé, fabule un Tartarin ;
Dans le bar on l’écoute et on rit tant, qu’on pleure.

Mais son histoire d’ours inquiète l’auditoire
L’imaginant cul nu pour un besoin pressant
Quand devant lui se dresse un grizzli menaçant,
Furieux qu’on souille ainsi son propre territoire.

‘’Et dans ces moments-là, chevilles prisonnières,
Pas question, vous savez, de partir en courant ;
Je me relève alors et je prends … et je prends …‘’
Répète le héros, cabot à sa manière.

 »Alors, dit un dindon, dis-nous qu’est-ce que tu prends »
 »Pour moi, dit le bouffon, ce sera une bière.’’

 

 
32 – PARADIS PERDU

Dans un passé biblique, un couple en union libre,
Ayant pris une loi divine avec dédain,
Par son ôte, inhumain, fut chassé du jardin
Où il vivait sur ses deux pieds, en équilibre.

De sa feuille vêtu, le poil à découvert,
Sans arme ni bagage, il partit en voyage,
Vivant de cueillaisons et autres grappillages,
Battant de large en long son nouvel univers.

Génétique héritier de ce couple mythique,
L’homme depuis ce temps rêve de retrouver
Son jardin édénique et de le cultiver.

Mais sa terre devient desséchée, squelettique,
Et s’il ne sait demain ce qu’il pourra manger,
Il sait qu’il ne pourra … pas changer de boutique.

 

 

 

 

33 – LE PERROQUET

Un magicien, un Houdini de l’impossible,
Avait un perroquet qui parlait, imitait ;
Hélas, à chaque tour que son maître inventait,
Moqueur il cancanait :  » patron, c’est pas terrible »

Que l’artiste sortit d’un tout petit mouchoir,
Une colombe, trois lapins ou dix reptiles,
Le perroquet, en difficile volatile,
Répétait ces trois mots du haut de son perchoir.

Jusqu’à ce jour, entre New-York et Saint Nazaire,
Où leur navire ayant coulé comme un marteau,
L’oiseau, sur le dos de son maître, un catho

Qui dans l’eau non bénite égrainait son rosaire,
Sortit enfin ces mots, d’une voix de misère :
 »Fais pas l’con, eh patron, où t’as planqué l’bateau ?’’.
34 – LES PETITES CULOTTES

Sur un fil étendues, chacune en son jardin,
Séparées seulement par une étroite haie,
Deux jolies petites culottes bavardaient
Tout en séchant ; jugez plutôt du ton badin :

 »Moi, dit l’une, je ne peux être plus heureuse,
Je vois, au cinéma six films au moins par mois ;
Et pendant l’entracte, les yeux des gars, vers moi
Se tournent plus que vers le panier de l’ouvreuse. »

 »Moi, celle qui me porte, dit l’autre, peinée,
Aime tant le ciné qu’elle y passe son temps,
Et depuis qu’elle y va seule, cette année,

Elle en revient toujours plus riche qu’en partant ;
Mais j’aimerais bien savoir pour quelle raison,
Comme un chiffon, elle me laisse à la maison. »

 

 

 

 

35 – PETIT TOUR EN MÉDITERRANÉE

Au tournant d’une vie décemment pensionnée,
Ayant enfin le temps de vivre tout son saoul,
Tout couple bien portant, doté de quatre sous,
S’accorde un petit tour en méditerranée.

Du Maroc à l’Espagne et jusqu’au Portugal,
On lui ouvre mosquées, basiliques, musées,
Temples, tombeaux, caveaux, vieilles pierres usées,
On offre à ses focus un optique régal.

Vestes en peau, robes en soie, tapis de rêve,
Remises et rabais tentent de le tenter ;
Souvent seule y parvient une tasse de thé.

Quand sous son ciel enfin son voyage s’achève,
Il donne son adresse aux amis rencontrés,
Heureux d’être parti … mais bien plus de rentrer.

 
36 – PHOEBUS

Phoebus, un Apollon, n’a rien d’un homoncule ;
Chaque jour il conduit dans le ciel des humains,
Son chariot de lumière, une lyre à la main,
Sans s’arrêter, depuis l’aurore au crépuscule.

Phoebus n’est pas méchant mais pour avoir la paix,
Cyclopes et pythons sous ses flèches succombent ;
Il fait ce que partout ses devoirs lui incombent,
Foudroie tout droit ceux qui lui manquent de respect.

Sa beauté reconnue sur terre et dans l’espace,
Veut qu’en tous lieux il y connaisse un franc succès.
Ses besoins amoureux le mènent à l’excès,
Nymphes, muses, femmes et hommes, tout y passe.

Phoébus est un poète, un barde, un musicien,
Mais mais mais mais, mais mais mais mais, c’est un vaurien.

 

 

 

 

37 – PRÉSENTATION DE VŒUX

La salle du village est complète et son maire,
Que rien ne décourage, y présente ses vœux,
Résume en peu de mots ses épreuves amères,
Sur sa noble mission, se montre plus verveux.

Derrière lui, debout, un rang de conseillers ;
À l’un d’eux, fatigué, on apporte une chaise.
Un homme tout à coup, sans doute apitoyé,
Porte la sienne au groupe en créant un malaise.

Le maire, interrompant son exposé loquace,
Dit  »merci, mais ce n’est pas à vous d’en juger ».
C’est vrai que les élus, pour ce long face à face,

Avaient souhaité se présenter debout-rangés,
Oubliant la fatigue et les membres âgés,
Pensant prouver ainsi leur sagesse efficace ?

 
38 – QUI DONC A DE L’ESPRIT ?

Qui donc a de l’esprit ? Que les avocats plaident :
1ère plaidoirie :  »Si qui a de l’esprit se doit d’être éveillé,
Par quelque maladie de n’être pas brouillé,
À ne pas en douter, l’animal en possède. »

2ème plaidoirie :  »Si qui a de l’esprit doit comprendre les sons, Les dessins, les croquis, les tracés, l’écriture,
Les aveugles, les sourds, les jeunes créatures,
N’ont pas un brin d’esprit, pas plus que les poissons. »

Verdict :  »A de l’esprit toute espèce vivante ;
Les messages reçus par leurs sens bien portant,
Odeurs, saveurs, images et touchers parlant,
Commandent sans faillir leurs actions éloquentes. »

L’esprit, la vie, deux mots disant la même chose,
Qui comblent le néant quand l’homme en paix repose.

 

 

 

 

39 – QUIPROQUO

Côté plastique, elle n’avait rien de Vénus,
Rien qui puisse combler les mains d’un honnête homme.
Je me disais en l’observant dans l’autobus,
Que ses volumes n’auraient pas pu faire un tome.

Quand ses yeux dans les miens, soudain se sont plantés,
Insinuant un quiproquo dans mes artères.
À lui dire deux mots, me croyant invité,
Je l’abordais dès qu’elle eut mis un pied à terre.

Je lui passais la bague au doigt presque illico.
Dix ans plus tard, après une coquine sieste,
Elle éclaircit par ce qui suit mon quiproquo :

 »Dans l’autobus, une copine à l’esprit leste,
Venait de me glisser à l’oreille ces mots :
Regarde ce garçon, j’en ferais bien ma sieste »

 

 

 

 

 

40 – RECHERCHE DE LA VÉRITÉ

La fausseté pouvant, comme l’obscurité,
S’avérer menaçante, nocive, mortelle,
Notre vital instinct, merci pour sa tutelle,
Nous pousse à rechercher partout la vérité.

On la guette sortant d’une enfantine bouche,
De celle qui valide in vino veritas,
De derrière un rideau, un huis, un vasistas,
Dans une injure, un mot qui nous blesse, nous mouche.

Mais on ne l’attend pas d’un arracheur de dents,
Ni de l’ami trop bon à l’éloge d’argile,
Et si pour un croyant elle n’est qu’évangile,
En vérité, je vous le dis, depuis Adam,

On la trouve voilée mais toute nue, macache,
La vérité de l’homme étant dans ce qu’il cache.

 

 

 

 

41 – RÉFLEXE ET RÉFLEXION

S’il a plus envie de vivre que de se pendre,
Qui est face au danger voit son corps s’en défendre,
Se déchaîner en lui d’infinies réactions
Dont le prodige du cerveau, la réflexion.

Mais en fonction de l’imminence du danger,
Lui est juste accordé le temps de gamberger,
Le temps pour ses neurones et leurs connaissances,
D’assurer à son corps la plus longue existence.

Ce temps dont la nature intime est un mystère,
A pour nous, les humains, une vaste extension
Qui varie entre deux infinis similaires

Et fait comprendre que, sans exception :
La réflexion est un plus ou moins long réflexe
Et le réflexe, une rapide réflexion.

 

 
42 – SAGESSE OU RICHESSE

Un prof, en caressant devant ses étudiants
Une très vieille lampe, entendit un génie
Lui proposer au choix : la sagesse infinie
Ou la richesse, en or et autres ingrédients.

Le prof, abasourdi devant tant de largesse,
Bredouilla des mercis au génial inconnu ;
Celui-ci disparut comme il était venu
Dès qu’il eut entendu  »Je choisis la sagesse ».

Les étudiants portaient déjà sur un pavois
Leur enseignant parfait devant ce cas d’espèce
Et qu’ils voulaient entendre afin qu’ils s’en repaissent.

Finalement le prof, d’une petite voix,
Livra ces quelques mots d’une infinie sagesse :
 » Que j’étais sot, j’aurais dû choisir la richesse ».

 

 

 

43 – LA SOURCE

Suivant comme une anguille un mystérieux appel,
J’ai remonté le lit d’un ruisselet limpide
Et connu l’émotion en ses rives humides,
D’une résurrection en un lieu maternel.

Réel hymne à la paix, à la tranquillité,
Un chant continuel accompagna ma course.
Enfin, coulant du flanc de la terre, la source
Révéla sa nature en toute humilité.

La source était parlante et son parler chantant
Se tinta d’élégance en m’invitant à boire ;
L’eau qu’avide je bus dans mes mains en ciboire,

Aussitôt m’éclaira d’un savoir éclatant ;
Depuis lors, éprouvant une envie de comprendre,
Je remonte à la source, avant tout pour apprendre.

 
44 – LE SOUVENIR DE L’AMITIÉ

Dans le jardin des sentiments,
Si le terrain n’est en jachère,
Pousse une plante rare et chère
Entre la fraise et le piment.

Pour exister, elle n’attend
Pas de discours, pas d’homélie,
Mais souhaite pour une embellie,
Qu’on dise un mot de temps en temps

À ce parent, ce vieil ami
Qui vit encore en nos pensées
De jours en nuits plus émoussées.

Un mot, deux mots, même à-demi,
Pour évoquer la vie passée
Avant qu’on se soit endormi.

 

 

 

45 – SPECTACLE

Quand le rideau de mes paupières est levé,
À ma vision sur toi, qu’il n’est plus un obstacle,
Ton visage saillant de ton col relevé
Est à mon humble avis, le plus beau des spectacles.

Quand une frêle flamme illuminant nos joues,
Je te déclame en vers une pièce de moi,
Te voir entériner le rôle que je joue,
Me donner la réplique, augmente mon émoi.

Aussi, quand j’ai rejoint ma chambre sous les toits,
Mon théâtre de poche insoupçonné de toi,
Sur mes planches de bois, dans mon décor de pierre,

Je t’imagine vivre un acte journalier,
Relever tes cheveux, délacer tes souliers,
Derrière le rideau fermé de mes paupières.

 
46 – UN TABLEAU HORS DE PRIX

Son papa s’inclinait en l’appelant princesse,
Sa fraîcheur habillait tous les parfums fleuris.
Des rois auraient envié ce tableau hors de prix
Du monde et d’un enfant se souriant sans cesse.

Pour ces jeunes casqués, c’était un grand honneur
Qu’elle monte avec eux leur bombe trépidante,
Mais elle préférait fouler l’herbe, prudente,
Les plus petites joies faisant son grand bonheur.

Elle enfourcha pourtant, acceptant de justesse,
La moto d’un garçon qui lui fit un pari.
On ne sut pas lequel après qu’on découvrit
Le corps démantelé de la jolie princesse.

Gageons en aparté, quand est dite la messe,
Qu’aucun roi n’eut envié ce tableau hors de prix.

 

 

 

 

47 – TOURNER LA PAGE

Vouloir avoir le dernier mot, pour un savant
Qui dit sa vérité, peut en faire un martyre,
Mais pour un accusé qu’on a traîné devant
Les justes tribunaux, peut faire qu’il s’en tire.

Vouloir avoir le dernier mot, pour deux compères
Qui cherchent la lumière au fond des puits abscons,
Peut les faire avancer sur des terrains féconds,
Entraîner leurs pensées vers de nouveaux repères.

Vouloir avoir le dernier mot, pour deux parents
Qui ont chacun raison mais des vues divergentes,
Peut faire deux rivaux qui dérapent, déjantent,
Qui raniment des maux cachés et déchirants.

Pour que de ces combats nul ne sorte perdant,
Tourner la page est la prouesse intelligente.

 

 
48 – ULTIME REQUÊTE

Si je médite comme un sage sur ma vie,
L’honnêteté me pousse à faire le constat
Qu’à chaque instant, sans jamais dévier d’un iota,
Je n’ai cherché qu’à satisfaire mes envies.

Quand je le pus, je fus heureux, me sentis bien
Et dans ce cas, comme chacun, je me dis libre ;
Quand je ne pus combler mon exigeante fibre,
Je me dis prisonnier, captif homo-sapiens.

Alors quand aura fui de moi l’envie de vivre,
Avant que de mes plaies s’enfuie ma dignité,
Je veux que les toubibs suivent ma volonté :

 »Sans attendre, fermez, de ma vie, le grand livre ;
Je veux sentir, avant que ma fin me délivre,
Mon illusoire sentiment de liberté ».

 

 

 

 

49 – LE VIEUX MOULIN

Sur mes débris couverts de lierre
On pourrait écrire un roman
Le grain crissait sous mes meulières
Demandez aux vents si je mens

Sur mon parvis à tous moments
S’unissaient les gens du village
Naissances et enterrements
S’apparentaient aux mariages

Jusqu’à ce que tombe la foudre
Les gens disaient c’est le progrès
Ils m’ont laissé partir en poudre

Je n’ai pourtant aucun regret
Pas de chagrin pas d’amertume
Ayant ri plus que de coutume

 

 
50 – VIVRE ENSEMBLE

Instinctive, la peur écarte de la tombe ;
On la ressent, lui obéit bon gré mal gré
Et quand elle parvient à un trop haut degré,
On rassure celui qui sous sa coupe tombe.

C’est pourquoi par des mots, des actes consistants,
On se doit d’apaiser les têtes tourmentées,
Les religieux, les agnostiques, les athées,
Contre le fanatisme et ses représentants.

Quand le droit aura mis hors la loi l’intégrisme,
Les sectes accrochées à leur morbidité,
Quand l’Islam aura pris dans la laïcité
Le soutien de son être et de son modernisme,

Le vivre ensemble enfin, débordant d’optimisme,
Pourra voir élevé son temple en la cité.

 

 

 

« Les sonnets de GJ » a été achevé d’imprimer le 02 12 2015

sur les presses de l’Imprimerie Paul Roubaud à Aix en Provence
Contact : sonnets de gj@sfr.fr

Cet ouvrage a été tiré à 500 exemplaires
Novembre 2015 – Dépôt légal 4ème trimestre 2015

 

L’ASSOCIATION VENTABREN DEMAIN VOUS PRESENTE SES MEILLEURS VOEUX POUR UNE TRES BONNE ET TRES HEUREUSE ANNEE 2016

Chers Amis,

 

 

L’Association VENTABREN DEMAIN vous présente, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, ses meilleurs voeux pour une très belle et très bonne année 2016.

 

Que cette nouvelle année voit se réaliser tous vos projets tant personnels que professionnels !

 

Qu’elle vous apporte joies, santé et bonheur !

 

 

L’année 2015 a été une année sombre et tragique pour la France.

 

Chacun d’entre nous a été frappé au plus profond de son être.

 

Cependant des avancées importantes ont été réalisées concernant notre cher et beau village de Ventabren, véritable Eden à l’ouest d’Aix en Provence, dont nous voulons préserver le charme et le pittoresque inhérents à un authentique village provençal tout en le valorisant en concevant un avenir urbanistique et énergétique à la hauteur de son remarquable passé et de sa très belle histoire.

 

En effet, Monsieur Claude FILIPPI, Maire de Ventabren, a rejoint la position de L’Association VENTABREN DEMAIN en abandonnant l’ancien projet et en créant deux Commissions Extra-Municipales, l’une sur l’Héritière, l’autre sur l’Energie.

Monsieur le Maire a également lancé la procédure de révision du PLU afin de le mettre en conformité avec les prescriptions concernant le Développement Durable inscrites dans les Grenelle I et II de l’Environnement. La révision du PLU prend en compte la ZAC de l’Héritière comme nous le souhaitions.

 

L’Association participe aux deux Commissions par la présence de trois de ses membres à la première dont deux Urbanistes, Architectes DPLG et de deux de ses membres à la seconde dont elle assure la Présidence.

 

Avec pour mission de concevoir et réaliser un Ecoquartier à l’Héritière et d’assurer l’avenir énergétique de la Commune de Ventabren en tendant vers l’autonomie énergétique en ayant recours aux Energies Renouvelables et en appliquant d’une manière pragmatique la Transition Energétique.

 

L’Association a en particulier proposé et obtenu que la Charte des Ecoquartiers définie par le Ministère du Logement, de l’Egalité des Territoires et de la Ruralité soit adoptée et signée par monsieur le Maire de Ventabren et que la procédure d’obtention du Label Ecoquartier soit entamée.

 

Le nouveau projet est pris en charge par la Communauté du Pays d’Aix avec délégation à la SEMEPA pour l’aménagement de la ZAC de l’Héritière.

 

Ce projet s’articule autour des cinq thèmes suivants, synthèse de notre expression de besoins :

 

  • Définir une centralité:    « la Place du Village »   ← ECO-QUARTIER

Lieu de convivialité et de rencontres,

Commerces de proximité, services et équipements publics,

La réponse pour aujourd’hui et pour demain.

  •  Construire des logements:                                       ← ECO-QUARTIER

Assurer la mixité sociale et intergénérationnelle,

Offrir la diversité des choix,

Définir la qualité et l’usage des espaces extérieurs.

  • Tisser des liens :                                 ← Les modes de DEPLACEMENT

Un lien essentiel : l’Héritière – le village – le plateau,

Les interconnexions au sein du quartier.

  • Produire de l’Energie :  ← Appliquer la TRANSITION ENERGETIQUE

Tendre vers un quartier à Energie Positive.

Intégration des équipements.

  • Prévenir les risques et les nuisances :       ← Gérer l’ENVIRONNEMENT

Répercussion des aménagements sur la gestion des eaux pluviales,

Gérer le traffic routier du CD10.

 

La ZAC s’étend sur 14 ha avec une première phase concernant l’aménagement de friches agricoles d’une superficie de 9 ha.

Le projet est prévu à terminaison avec un potentiel

d’élargissement possible de l’Ecoquartier.

 

 

La Commission Extra-Municipale sur l’Energie a, quant à elle, pour mission spécifique de définir la Politique et la Stratégie Energétiques de Ventabren et leurs déclinaisons pour les projets de l’Héritière et de Château Blanc.

 

Le document fondateur est en cours de rédaction par Yann Villaret, Adjoint à l’Urbanisme et au Développement Durable, Président de la Commission sur l’Héritière et membre de la Commission sur l’Energie.

 

La Commission Extra-Municipale sur l’Energie a proposé les Objectifs Energétiques suivants qui ont été retenus par la Commission Extra-Municipale sur l’Héritière :

  • Tendre vers un Ecoquartier à Energie Positive( anticiper la RT2020 )

En définissant :

  • Une limite de la consommation énergétique en kWh / m2 / an
  • Un pourcentage d’Electricité fournie par les EnR
  • Un pourcentage de Chaleur fournie par les EnR

–     Avec comme solutions possibles un mix énergétique comprenant :

o   Solaire Photovoltaïque

o   Solaire Thermique

o   Géothermie et / ou Bois-Energie.

  • Recours à un Bureau d’Etudes, Assistance à Maîtrise d’Ouvrage, afin de

valider les choix proposés

 

La Commission Extra-Municipale sur l’Energie travaille également sur un projet de Parc Photovoltaïque sur le site de Château Blanc, le projet SOLARIS.

 

Le projet reprend le concept défini dès 2009 par l’Association VENTABREN DEMAIN d’un projet participatif et citoyen prévu déjà sur le site de Château Blanc ainsi que les études faites pour le projet de La Bourdonnière, initié, en 2009 également, par la Municipalité sous l’égide de Yann Villaret, fondé sur ce même concept de projet participatif et citoyen.

Mais à l’époque, c’était beaucoup trop tôt et trop novateur !

Maintenant c’est possible et même dans l’air du temps !

 

La Commission travaille aussi sur les liens à tisser entre le Parc Photovoltaïque et la future Zone d’Activités Economiques de Ventabren, située également à Château Blanc. ZAE qui pourrait être un Ecoparc participant ainsi au développement des Energies Renouvelables et à la production d’électricité pour la commune de Ventabren.

 

 

Nous souhaitons et espérons que les Vents qui soufflent à VENTABREN continuent à nous être favorables et à nous porter au plus près de la réalisation de ces deux magnifiques et enthousiasmants projets !

 

Et, ceci, dans l’intérêt général de VENTABREN et de ses habitants.

 

 

 

Bien amicalement.

 

William Vitte

 

Président de VENTABREN DEMAIN

 

ECOQUARTIER DE L’HERITIERE : LA COMPOSANTE SOCIALE

 

 

ECOQUARTIER DE L’HERITIERE :

– COMPOSANTE SOCIALE :

 

Voici une étude  » Réflexions et Propositions sur les lieux d’accueil social pour la commune de Ventabren  » que nous avons fait parvenir à la Commission Extra-Municipale sur l’Héritière.

Cette étude a été réalisée par Laurence Besnard Sposito, Membre de l’Association Ventabren Demain, très au fait et très impliquée, de par ses activités, dans la composante sociale qui pourrait être encore enrichie dans notre commune en utilisant le fort potentiel de l’Ecoquartier de l’Héritière.

Ces réflexions constituent également un témoignage d’un jeune couple avec enfant installé à Ventabren depuis juste un an et donne une bonne synthèse des différentes enquêtes réalisées sur ce thème à Ventabren en mettant, cependant, d’avantage l’accent sur la composante sociale.

Cette étude comprend beaucoup de références à des réalisations concrètes menées à bien sur ces thèmes dans d’autres communes.

Laurence reste à votre écoute pour tout complément d’informations.

 

William VITTE

Président VENTABREN DEMAIN

 

 

Réflexions et propositions sur les lieux d’accueil social

pour la Commune de Ventabren

 

 

Ventabren est un village préservé de l’effervescence et des activités des grandes villes comme Aix-en-Provence ou Vitrolles. Cependant ce village semble assoupi. Ses habitants ont peu d’échanges entre eux en dehors des temps d’école et des courses à l’Intermarché. La majorité des habitants se sont installés dans le cœur de la vallée loin du vieux village typique de la Provence situé dans les hauteurs de Ventabren, moins accessible et moins fonctionnel. Dans cette vallée, nous n’y trouvons ni place, ni square, aucun service public, ni réel pôle de santé, ou boutiques de proximité pour s’y retrouver et établir des liens entre les habitants. Chacun a pu constater qu’un centre-ville avec des commerces, des services publics, de santé et sociaux dynamiserait un peu plus l’ensemble. Cette dynamique doit être réfléchie avec la création de l’écoquartier de l’Héritière dans un ensemble architectural et paysagé respectueux de l’environnement ne dénaturant pas l’esprit champêtre et bucolique de Ventabren. Voici quelques propositions et réflexions sur ce qui peut être envisagé comme structures sociales et lieux de proximité sur cette nouvelle zone de résidence avec une volonté de créer une cohésion entre les différentes couches sociales de la population Ventabrennaise.

 

 

 

1.   Lieux d’accueil Petite Enfance et Jeunesse

 

 

 » Nouveaux Concepts  »
en Scandinavie

 

En Suède et en Norvège, est inculquée une approche sur « l’écoute active » prônée par le psychologue humaniste américain Carl Rogers, à ne pas confondre avec l’acceptation de la non frustration promulguée en Suède qui font des enfants suédois des « enfants rois ». Ce qui est permissif pour leur socialisation, pour la préparation de leur avenir professionnel et pour leur vie en société.

Dans ces pays, point de dortoirs. Les enfants sont emmitouflés dans des landaus en extérieur dans lesquels ils font leur sieste. C’est culturel. Dès le plus jeune âge, ils passent aussi des journées en forêt autours d’activités animées par des professionnels.

 

Le Danemark valorise financièrement ses salariés de la petite enfance prônant une offre de garde de qualité avec un nombre d’employés en crèche supérieur aux autres pays européens. Sa politique interne est basée sur le bien-être familial. Les Danois débutent leur emploi dès 8h pour le terminer à 16h. Les commerces sont également sur le même rythme. Les familles se retrouvent tôt et profitent ensemble de la fin de la journée. Les week-ends sont également dédiés à la famille.

 

Ce même pays innove à travers un concept de garde surprenant en proposant une multi-structure « crèche-maternelle » organisée comme une mini ville avec différentes activités. On y trouvera « un restaurant dans lequel les enfants seront invités à composer les menus, un orchestre pour les sensibiliser à la musique dès le plus jeune âge, une caserne de pompiers pour, peut-être, susciter des vocations, des pistes cyclables prévues pour les tricycles mais aussi un parc et de petites maisons dans lesquelles les enfants pourront librement déambuler » :

(http://www.magicmaman.com/,danemark-un-quartier-reserve-aux-enfants,2224,2259069.asp et http://curbed.com/archives/2012/11/12/denmark-greenlights-worlds-firstever-city-just-for-kids.php).

C’est une nouvelle idée de l’éducation basée sur l’expérience des apprentissages de l’enfant de la crèche à la maternelle.

 

 

 

La composante sociale des « Ecoquartiers »
en France

 

Voici l’idée originale où ont été pensées l’architecture et la pédagogie d’une crèche, d’un centre de loisirs, d’un lieu d’accueil parents-enfants et d’un lieu de restauration dans un ensemble architectural commun pour les enfants de 3 mois à 12 ans. Cela se passe dans un écoquartier à Dijon. Le projet se nomme  « La Calypso » (http://www.sepanouirensemble.fr/assets/files/presse/article-Enfance.pdf

et http://www.sepanouirensemble.fr/).

 

L’approche fonctionnelle et la conception sur un même lieu géographique de tous ces espaces dédiés à l’enfance me semblent pertinentes. Comme nous pouvons le constater avec l’actuel centre de loisirs accolé aux écoles de Ventabren, sans oublier, le réfectoire. Ce qui est très pratique pour les professionnels et pour les parents.

 

Dans la même idée, j’ai travaillé dans un centre social en Sarthe qui réunissait en son sein un relais d’assistants maternels, un pôle administratif enfance et jeunesse de la ville, une PMI ( Protection Maternelle et Infantile ) et un accueil ponctuel des services publics CAF et Pôle emploi. Leurs salles étaient ouvertes à la location pour des services publics ou des associations extérieures. Un espace avec un coin cuisine et des équipements de cuisine était dédié à l’animation d’ateliers parents-enfants dans lequel étaient aussi animées des activités par le relais d’assistants maternels. C’était fonctionnel et très appréciable de pouvoir travailler auprès de différents partenaires sociaux et de voir réunis autant de services dans un même lieu. Ces services publics mis à disposition des habitants du sud sarthois leur évitaient un déplacement vers Le Mans. Les démarches administratives en étaient facilitées. La proximité et la présence de la PMI étaient aussi très appréciées par les familles.

 

Dans le cadre d’une création d’un Centre Maternel, il serait opportun d’avoir une PMI à proximité avec laquelle travailler sans parler de l’installation de nouveaux foyers à Ventabren.

 

De plus, il me paraît important non seulement de réfléchir à l’aménagement des espaces intérieurs d’un lieu d’accueil mais aussi à celui de ses espaces extérieurs. Il est essentiel de pouvoir offrir un « vrai » jardin aménagé avec une terrasse et des structures de jeux adaptées aux différentes tranches d’âges accueillies. A Saint Cannat, la crèche « Lou Cannat’iou » en est un exemple avec l’aménagement de différents espaces extérieurs, portiques de jeux, potager, pont de singe… (http://www.loucannatiou.fr).

 


Un « lieu de vie sécurisé et convivial »
avec un parc de jeux

 

Aménager un parc dans l’écoquartier avec des jeux pour des enfants de 2 à 12 ans permettrait aux assistants maternels, aux familles et aux habitants de l’écoquartier de se retrouver dans un lieu de vie sécurisé et convivial pour leurs enfants. Cela limiterait les déplacements motorisés pour se rendre sur les équipements situés sur le plateau de Ventabren.

 

 

« Zénitude et sportivité » grâce aux équipements
des écoles

 

L’entrée des écoles maternelle et primaire pourrait être pensée de manière à ce que les parents ayant des enfants scolarisés dans l’une et dans l’autre puissent les accompagner sans faire un sprint entre les deux établissements.

L’accès et le nombre de places pour stationner doivent être, par conséquent, à la mesure de la fréquentation du lieu.

La création d’un gymnase et/ou d’une piscine pour les activités sportives des écoliers et des Ventabrennais serait bienvenue dans l’aménagement des équipements scolaires.

 

 

 

2.   Etablissements d’accueil pour seniors et adultes

Les « liens intergénérationnels »
de la maison de retraite

 

L’idée d’associer une maison de retraite avec un lieu d’accueil Petite Enfance s’appuie sur une volonté politique forte en promulguant les liens intergénérationnels. Nous en avons un exemple avec les créations communes d’une crèche et d’une maison de retraite sur Montpellier :

(http://api.dmcloud.net/player/pubpage/4f3d114d94a6f66945000325/55e5788f06361d3b7475d407/0719627df07c4eadb63be4722528f023?wmode=transparent&chromeless=0&autoplay=1).

 

Dans le 9ème arrondissement de Marseille, dans les mêmes murs que la maison de retraite « Du Bon Pasteur », nous trouvons depuis peu une crèche et un foyer d’hébergement pour adultes en situation d’handicap dirigé par l’association La Chrysalide.

 

 

La réponse aux demandes des seniors avec
les « Foyer-Logements  pour personnes âgées »

 

C’est un établissement qui répond aux demandes des personnes âgées qui souhaitent être entourées de leurs meubles dans des appartements indépendants avec un gardiennage 24h/24. On peut y trouver un réfectoire, une infirmerie et des activités peuvent y être proposées comme à « La Résidence Foyer-Logements du Port Marchand » à Toulon :

(http://toulon.fr/toulon-pratique/article/residence-foyer-logements-port-marchand

et

http://sante.journaldesfemmes.com/magazine/conseil/bien-choisir-sa-maison-de-retraite/le-foyer-logement-l-option-des-personnes-autonomes.shtml).

 

Le « prix modéré »
des Foyers de Jeunes Travailleurs

 

Cette structure peut être associée à un foyer de logements pour seniors dans l’idée de développer les logements intergénérationnels, afin, d’une part, de rompre l’isolement de certaines personnes âgées, et d’autre part de loger des jeunes (étudiants et/ou travailleurs) gratuitement ou à des prix très modérés.

 

Un accès aux personnes à mobilité réduite doit être prévu pour un certain nombre de chambres. Des espaces partagés peuvent être également à disposition, participant à la convivialité et à l’échange entre résidents : cyberespaces, laverie, terrasses, salle polyvalente ou encore espace vélo. De plus, les FJT proposent un suivi social et éducatif : organisation d’activités liées à l’emploi, logement, santé, culture, citoyenneté et participation des jeunes à la vie collective.

 

« Le devenir des enfants accueillis » dans
les Centres Maternels

 

Voici une association située à Bobigny qui s’occupe des jeunes mères et de leurs enfants (http://www.asmae.fr/?q=node/815). L’enfance est une période primordiale où vont se construire les bases de l’anamnèse de chaque individu. La qualité du lien mère-enfant est primordiale dans la construction de toute personne. Il est important d’accompagner ces jeunes mères dans la prise en charge au quotidien du jeune enfant.

Pour info, je mets en lien une étude de l’ONED ( Observatoire National de l’Enfance en Danger ) de l’université Paris Ouest sur les familles accueillies en Centre Maternel et sur leurs trajectoires après la sortie intitulée « Le devenir des enfants accueillis avec leur mère en centre maternel au cours de leurs premières années de vie »

(http://www.oned.gouv.fr/system/files/ao/rapport%20bergonnier%20ao2008.pdf).

Au Mans, nous trouvons un Foyer de l’Enfance associé à un Centre Maternel dont voici le modèle architectural :

https://www.cg72.fr/Solidarite_EnfanceFamille_Foyer_Enfance.aspx

L’ « accompagnement vers l’autonomie » avec
les CHRS

 

Ces Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale permettent aux personnes fragiles et isolées d’avoir une solution d’hébergement temporaire. Des professionnels sont présents pour les orienter et les guider à retrouver leur autonomie personnelle et leur autonomie sociale (http://sante.lefigaro.fr/social/insertion/centres-dhebergement-reinsertion-sociale-chrs/quest-ce-quun-centre-dhebergement-reinsertion-sociale-chrs). Il s’agit généralement de grandes structures d’hébergement.

 

 

La « convivialité et l’ouverture sociale et culturelle »
des pensions de famille

 

Une nouvelle offre d’hébergement a vu le jour sans limitation de durée avec un accueil restreint (entre 20 et 25 logements autonomes) d’un public fragilisé et précaire (http://www.lien-social.com/les-pensions-de-famille-une et http://www.unafo.org/les-pensions-de-famille.html).

La première à avoir vu le jour en Pays d’Aix date de décembre 2014. L’association ALPA en est l’instigatrice associée à la ville d’Aix-en-Provence (http://www.alpa-asso.org/attachments/088_2014-07-15_DP%20_signature_%20convention_les%20Pleiades.pdf).

Ce concept offre un accueil de proximité et se veut plus convivial avec une ouverture sur l’environnement social et culturel. Un ou deux professionnels ont pour tâche d’en assurer le bon fonctionnement.

 

 

3.   Prise en charge du handicap chez l’enfant

Le « handicap et son accompagnement »
auprès des enfants suivis en SESSAD

 

Ce Service d’Education Spéciale et de Soins A Domicile est une alternative au placement des enfants porteurs d’handicap en établissement spécialisé. L’enfant reste dans son foyer et cela apporte une réponse aux familles qui souhaitent assurer une scolarité à leur enfant tout en le maintenant autant que possible dans un milieu ordinaire. On y trouve dans un même lieu une équipe pluridisciplinaire de soins et éducative qui propose des séances de suivi et de groupe aux enfants entre 3 et 20 ans. C’est un accompagnement et un soutien certain pour les familles qui sont isolées et en proie aux difficultés pour trouver des accueils de jours adéquats à la problématique de leur enfant. Voici quelques exemples du mode de fonctionnement et des actions d’un SESSAD dans le 93 et à Brignoles (http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page75.htm et http://www.envoludia.org/etablissements/sessad-93/ ou encore http://www.gtd-var.fr/etablissement.php?gtd_etablissement_id=46).

 

 

 

 

 

 

 

 

En conclusion, le site de l’Héritière offre une multitude de possibilités pour y créer un ensemble de structures sociales mêlées à des habitations privées et à des commerces. Je pense qu’il faut favoriser l’échelle humaine avec de petites structures d’accueil comme un Centre Maternel, un SESSAD, une Pension de Famille, un Foyer de Logements pour Seniors (ou une maison de retraite) accolés à un Foyer de Jeunes Travailleurs sans oublier les équipements enfance et jeunesse avec un service de restauration pensé avec l’ensemble du projet envisagé.

 

 

 

Ce qui me paraît primordial dans le contexte actuel, c’est de fédérer un lien intergénérationnel tout en offrant un lieu convivial et chaleureux. On peut résider en maison de retraite dans des chambres fonctionnelles sans que cela s’apparente à un ensemble hospitalier. L’architecture, l’aménagement des espaces intérieurs et extérieurs, la décoration sont autant d’éléments à prendre en considération pour apporter à nos aînés, aux populations défavorisées et à nos enfants le désir de préserver ces espaces et de vivre ensemble dans des lieux d’accueil sains et coquets. Ceci n’est pas antinomique. Le « vivre ensemble » est possible et préférable dans une société que l’on veut plus humaine, responsable et civique. Chacun a sa place et nous devons avoir le souci de nous occuper de l’ensemble de la population quelque soit le milieu social.

 

Laurence BESNARD SPOSITO     Ventabren         Octobre 2015

 

 

 

 

Copyright © 2016 VENTABREN DEMAIN - All Rights Reserved
Powered by WordPress & Atahualpa